Arnhem Land

Arnhem Land se situe au Top End tropical de l’Australie. C’est-à-dire “au sommet” nord du pays. C’est une réserve aborigène depuis 1931 (94 000 km2 abritant environ 16 000 personnes).

C’est une des régions les plus prolifiques en peintures rupestres et en peintures sur écorce d’eucalyptus. Certaines grottes ont des peintures datées de plus de 50 000 ans.

L’ocre (pour le rouge et le jaune, le blanc est fait avec du kaolin et le noir avec du charbon de bois) est toujours la peinture la plus utilisée, même si les artistes utilisent aussi beaucoup l’acrylique et la gouache.

La technique X-ray (rayon X) est largement employée à l’ouest et au centre d’Arnhem, technique ainsi appelée car les organes internes du “sujet” sont montrés d’une manière stylisée (cf. bark paintings).

Le rarrk design ou cross-hatching (croisillon – cf. bark paintings) se fait au moyen d’une herbe des plus fines et qui n’est pas rigide. Travail minutieux demandant une extrême patience.

Pour les peintures sur écorce d’eucalyptus, le support doit être aplati. On met donc l’écorce pendant quelques minutes sur un feu, ce qui la rend plus souple et plus facile à travailler. Puis on la laissera par terre au soleil pendant quelques jours, avec des pierres autour pour maintenir la forme désirée. L’écorce est coupée des arbres à la fin de la période des pluies (novembre à mars), car humide et souple, donc plus facile à enlever.